Actualités

Insertech au BAPE sur les résidus ultimes

Hier le 31 mai 2021, Marie-France Bellemare – directrice générale d’Insertech – et Saad Sebti – coordonnateur marketing et développement- ont présenté le mémoire d’Insertech au BAPE portant sur la gestion à long terme des résidus ultimes.

Voici les recommandations pour éviter les déchets électroniques ainsi que la production de nouveaux appareils :

Quantifier les déchets électroniques qui sont enfouis au Québec, afin que l’on puisse mieux identifier les sources des problèmes, appliquer des solutions, et faire le suivi.

Dissuader les soi-disant recycleurs de produits électroniques non certifiés qui évoluent dans un système parallèle et qui enfouissent des déchets électroniques légalement et en toute impunité.

Mieux définir la notion de déchet pour exclure les appareils ayant un potentiel de réemploi.

Concernant la réparation et la réduction à la source :

  • Modifier la Loi sur la protection du consommateur pour y introduire des articles favorisant le prolongement de la vie des appareils de façon à réduire les déchets.
  • Implanter l’affichage de durée minimale d’utilisation et de réparabilité des biens de consommation.
  • Soutenir les services professionnels de réparation, qui s’appuient sur de la main-d’œuvre locale et des circuits courts.
  • Soutenir le libre choix des services de réparation locaux pour les consommateurs.
  • Obliger les fabricants à rendre disponibles les pièces de rechange, les manuels de réparation et les outils nécessaires à la réparation à un prix raisonnable.
  • Empêcher les fabricants de produire des biens irréparables, et d’employer des stratagèmes dissuadant la réparation.
  • Favoriser l’écoconception des biens et la remplaçabilité des composants.
  • Éduquer les consommateurs aux concepts d’obsolescence, de réparabilité et de réemploi, à l’aide d’une ou plusieurs campagnes de sensibilisation du grand public.

Concernant le réemploi :

  • Soutenir plus fortement le réemploi pour qu’il soit considéré avant le recyclage, dans le respect de la hiérarchie des 3RV.
  • Implanter un système qui oblige à faire le tri entre les biens réemployables, les matières recyclables, et les déchets ultimes destinés à l’enfouissement.

Lire le mémoire.

Partager cet article

Autres articles

Rapport de développement durable de la STM 2021

La STM a depuis plusieurs années un partenariat avec l’entreprise d’économie sociale Insertech pour la récupération et la mise en valeur du matériel informatique. Les quantités de matériel acheminées à…